Ihchach La Domine :
Partie domaniale Sidi Ali

  Ihchach le village
Le long de la route de Tildi

 Ihchach le village
Partie montante

 

 
"Dans le ravin de Tildi, au NE de la ville [d'Agadir], s'étendait un douar très important, rattaché au périmètre municipal depuis 1950, Yachech" (Péré M., Agadir, ville nouvelle, Revue de Géographie du Maroc, N°72, Rabat, 1967, p. 51).

 


En 1960, le village d'Ihchach comptait environ 6 800 habitants. Il s'était constitué entre 1930 et 1960 sans que l'on sache vraiment comment. En 1950, il fut intégré au périmètre municipal de la ville d'Agadir.
Nous vous proposons de partir à la découverte de ce village, guidés par Lahsen, pour tenter de le révéler progressivement.

Pour faciliter la présentation, nous allons considérer le village d'Ihchach selon 3 parties :

  • La partie domaniale dit "Terrain d'Agadir", appelée "La Domine" ou également "Sidi Ali" par les habitants d'Ihchach avec ses étendues non construites et ses zribat, la place des caravanes du temps où celles-ci passaient par Ihchach, depuis le Marabout Sidi Lghazi jusqu'à Iggui Lbod ;
  • La route de Tildi et les constructions du village au pourtour de cette route depuis la Cité Makhzen (Diour El Makhzen) jusqu'aux trois cimetières ;
  • La partie montante du village avec ses rues et ses constructions étagées depuis la rive droite de l'oued Tildi.