A G A D I R

____

Cliquez sur les images pour vous rendre dans les différents quartiers et sur l'image du livre pour lire sa présentation et la table des matières.

Marie-France Dartois, Régine Caïs Terrier et Lahcen Roussafi ont vécu leur enfance à Agadir ; Régine et Lahsen y sont nés, seul Lahsen Roussafi a vécu le tremblement de terre et habite cette ville.

Livre Marie-France DARTOISDurant de nombreuses années, chacun d'eux a effectué de son côté des recherches sur Agadir, ville brutalement anéantie par un séisme, le 29 février 1960 ; des liens se sont tissés, des réseaux d’anciens gadiris se sont constitués ; un livre a été écrit sur l’histoire d’Agadir  (« Agadir et le Sud marocain ») par Marie France Dartois publié en 2008 ; plusieurs livres portant sur la mémoire d’Agadir ont été écrits par Lahsen Roussafi avec d’autres auteurs ; des recherches sont actuellement menées par Régine Caïs-Terrier au Centre des Archives Diplomatiques de Nantes ; Lahsen Roussafi, modérateur du « Forum Agadir 1960 » poursuit une action permanente de recherche sur le terrain.

L’idée nous est venue de nous associer pour « reconstituer », en premier lieu le quartier de Talborjt, car il était question en 2010 à Agadir, à l’occasion du cinquantenaire du séisme, d’élever à l’emplacement de ce quartier détruit et aplani, un jardin « in memoriam » avec des allées portant le nom des anciennes rues.

Après le quartier de Talborjt, nous avons décidé de poursuivre la reconstitution virtuelle des différents quartiers d’Agadir d’avant le séisme du 29 février 1960 :

 

  • Talborjt et le Quartier administratif (2011),
  • La Ville Nouvelle (2013),
  • Le Quartier industriel des Abattoirs (2014),
  • La Kasbah d’Agadir (2014),
  • Le Quartier industriel d’Anza (2015),
  • Founti (2015),
  • Le Port (2016),
  • Yachech (2016).

    Le panorama de 1948 ci-dessus permet de se faire une représentation globale d’Agadir, à l’époque petite ville portuaire du Sud marocain, s’étendant transversalement entre montagne et océan, déroulant ses quartiers bordés par des ravins, surmontée d’une kasbah historique pluri- centenaire.
    Chaque quartier est représenté par une miniature, sur laquelle on peut cliquer pour suivre ou organiser à son gré une visite des différents quartiers d’Agadir d’avant le séisme du 29 février 1960 ; visite qui sans doute rappellera des souvenirs et beaucoup d’émotion à ceux qui ont connu et aimé cette ville ; pour ceux qui la découvrent maintenant, la visite ne devrait pas manquer de les surprendre.