Histoire du Camp

 

 
 Dès 1914, l'autorité militaire à Agadir installa des troupes et ses services à Founti dans les camps Haïda et Alibert et dans un camp y attenant (camp III).

 
 
 
 

 
 En 1925, l'armée française prit possession à titre précaire de terrains sur lesquels elle construisit un camp de 33 hectares pour le bataillon de la Légion Étrangère dans la future ville nouvelle.

Un accord fut finalement trouvé entre la Commission de conciliation des Conflits immobiliers présidée par Paul Zeys en 1932 et le Général commandant le Génie : l'armée acceptait de se contenter de 12 hectares dans un lieu accessible à l'eau et peu éloigné du centre de la ville si on lui laissait la pleine disposition des camps Haïda et Alibert et de tous ces établissements et logements militaires.

 
 
 

Un camp de 12 hectares fut créé pour la Légion après 1932 dans le 11e secteur à 250 mètres des réservoirs d'eau (Commission Zeys, p. 215).
C'est l'emplacement du camp que la Légion occupa puis que les FAR occupèrent jusqu'au séisme de 1960.